E'moi : Des émotions innées pour nous guider

L’univers des émotions est un sujet riche et vaste. 

L’être humain est complexe et en perpétuelle évolution, le rythme de nos vies soutenu. 

Pourtant, il existe certains fondamentaux qui sont là pour nous aider à vivre simplement et sereinement.

 

Rafraîchissons nous la mémoire.

 

Dès notre naissance, en fonction des situations, notre corps réagit. 

Ces réactions corporelles sont des émotions qui, ensuite, vont se traduire en actes.

 

Il existe 6 émotions innées qui sont là pour nous guider au quotidien et nous permettre de nous protéger face à une situation d’urgence :

 

la colère, la peur, le dégoût, la surprise ainsi que la joie et la tristesse.

 

Au départ, les émotions étaient liées à notre survie.

Si les quatre premières sont directement associées à notre bien-être physique, la joie et la tristesse sont plutôt une aide à la vie en société.

  • La colère nous donne l’énergie de franchir les obstacles, c’est un moteur pour nous aider à sortir de situations difficiles.
  • La peur nous permet d’avancer avec prudence voir de fuir si cela s’avère nécessaire.
  • Le dégoût nous permet de différencier ce qui est bon pour notre organisme de ce qui est nocif.
  • La surprise nous permet de mettre tous nos sens en éveil pour réagir immédiatement.
  • La joie est une émotion qui facilite l’intégration à un groupe et qui nous booste pour avancer.
  • La tristesse éveille la compassion. C’est également une émotion qui nous permet de ralentir le rythme, faire le deuil et d’être à nouveau disponible pour vivre d’autres choses.

 

 

 

 

 

Une émotion vécue naturellement se décompose en 4 étapes :

  1. Symptômes physiques ressentis
  2. Nous leur attribuons une signification
  3. Nous passons à l’action
  4. L’émotion se dissipe

 

 

 

Compte tenu des contraintes culturelles et sociales, nous sommes souvent amenés à refouler, ignorer, canaliser nos émotions et par la même occasion perdre le radar qui nous permet de vivre de manière équilibrée. 

Nous nous mettons dans des situations de « trop plein » qui nous amènent à avoir des réactions disproportionnées et hors contexte lorsque nous arrivons « à la goutte qui fait déborder le vase » ou, à l’inverse, nous nous retrouvons complètement inhibés, frustrés, en mode automatique, en route pour l’épuisement simplement parce que nous n’avons pas pu réagir instantanément à une situation qui requérait notre attention.

 

Les émotions sont des signaux dont il est vital de tenir compte. 

Il est évident que la vie en société nous impose d’avoir une réaction appropriée à notre environnement mais pas d’ignorer nos ressentis, encore moins d’éprouver de la honte ou de la culpabilité de les ressentir.

 

Prendre conscience de nos émotions nous permet de nous en détacher et de nous adapter, en nous respectant parce que nous faisons le choix conscient de l’acte qui en découlera.

 

Oui mais comment ?

 

  • La première étape est d’identifier l’émotion ressentie.  Il est donc utile d’arriver à observer les signaux physiques perçus et de les associer à l’émotion.
  • La deuxième étape est de s’en dissocier et observer calmement, objectivement et avec bienveillance.
  • Enfin, vous pourrez réagir : désamorcer une situation difficile – vivre pleinement vos satisfactions,...

  

De cette manière, vous resterez en accord avec vous-même et aurez une réaction appropriée vis-à-vis de votre entourage.

 

Pourquoi l’écriture ?

 

Nous sommes tellement conditionnés dans notre mode de fonctionnement que nous agissons de manière automatique face aux stimuli sans savoir ni même chercher à savoir pourquoi nous agissons de la sorte. 

Par contre, nous sommes de plus en plus souvent enlisés dans des situations qui nous déplaisent, nous frustrent, nous attristent…

Pour se donner l’occasion de changer, une des clefs est la prise de conscience de nous-même. Ce n’est pas facile parce que nous sommes constamment dans des situations de rush et qu'il faut s’arrêter pour comprendre et enfin modifier notre comportement.

 

L’écriture demande d’arrêter le temps, d’être à l’écoute de soi, d’observer. 

En écrivant, nous extériorisons les émotions, les sensations, les sentiments, les événements…      

En les dissociant de nous-même, nous nous offrons l’opportunité de prendre de la hauteur, poser un regard objectif et bienveillant sur nous-même.  De cette manière, nous avons la chance de poser des actes qui nous permettent d’avancer en accord avec nos valeurs, nos objectifs, nos priorités.

 

Ce temps arrêté, c’est du temps gagné.

 

Consigne d’écriture :

 

Prenez  15 minutes aujourd’hui pour décrire la dernière situation pendant laquelle vous avez été confronté à une émotion.  Essayez de penser aux symptômes physiques que vous avez ressentis et associez-les en nommant l’émotion liée.

Si possible, renouveler l’exercice quotidiennement. 

Identifier vos émotions sera de plus en plus aisé et vos réactions plus appropriées.

 

Pour aller encore plus loin dans l'exercice, n'hésiter à nous rejoindre et vous inscrire à l'atelier E'moi : timetocink@hotmail.com

Plus de détails sur les ateliers via la page Ateliers

 

Isabelle Marchal - Time to C'ink

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0